Lancement de la campagne de sensibilisation pour la sécurité routière

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a lancé sa campagne annuelle de sensibilisation à la sécurité routière, le 9 mai. Cette année, l’accent est mis sur le partage de la route, notamment entre les cyclistes, les piétons et les poids lourds.

(Photo: archives)

Jusqu’au 31 octobre, les policiers organiseront diverses activités de sensibilisation auprès des piétons et des cyclistes et ils effectueront des opérations de contrôle auprès des usagers du réseau routier.

Lors du lancement de la campagne, Contrôle routier Québec et le ministère des Transports du Québec se sont joints au SPVM afin de rappeler les conseils de sécurité entourant la présence de véhicules lourds dans les rues de Montréal. En effet, les angles morts de ces véhicules imposants empêchent les conducteurs, lors de certaines manœuvres, de bien voir les piétons situés à proximité.

Conseil de sécurité

Les piétons doivent traverser aux intersections et aux passages prévus à cet effet, tout en se conformant aux feux de circulation. Avant de traverser la rue à l’endroit approprié, indiqué par du marquage au sol, les piétons doivent s’assurer de pouvoir le faire sans risque en regardant de chaque côté. Il est également primordial qu’ils établissent un contact visuel avec les automobilistes et les conducteurs de poids lourds qui circulent sur la chaussée pour s’assurer qu’ils sont conscients de leur présence.

Tout comme les piétons, les cyclistes doivent également respecter les feux de circulation et la signalisation routière. De fait, ils doivent se déplacer dans le sens de la circulation et éviter se circuler entre deux rangées de véhicules. Les policiers rappellent aux cyclistes de ne pas porter d’écouteurs et de se munir d’un éclairage de nuit.

Les contrevenants s’exposent à des amendes de 15 à 30 $, plus les frais.

Les automobilistes, quant à eux, doivent immobiliser leur véhicule avant le passage pour piétons et leur laisser la priorité. Il est également interdit d’immobiliser son véhicule dans une intersection ou sur un passage pour piétons, ou à moins de cinq mètres de ceux-ci.

Les contrevenants s’exposent à des amendes allant de 100 $ à 200 $, en plus des frais, et d’une pénalité allant jusqu’à trois points d'inaptitude.

(D.T.)

Organisations: SPVM, Service de police, Ville de Montréal Ministère des Transports du Québec Conseil de sécurité Les

Lieux géographiques: Québec, Montréal

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires