À Montréal on peut toujours manger des ailerons de requin

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

(PL) - Les gastronomes pourront continuer de déguster leur met préféré, la soupe d'ailerons de requin car le comité exécutif de la ville de Montréal a jugé qu'il n'était pas de sa compétence de réglementer l'utilisation de l'aileron de requin en cuisine.

En fait, Toronto a interdit par règlement la vente de soupe d'ailerons de requins sur son territoire à la suite de pressions des groupes de défense des animaux dans la ville-reine, qui se plaignent des méthodes cruelles de capture des requins et d'extraction des ailerons.

À Montréal, où quelques opposants à cette pratique ont signé une pétition, le comité exécutif a insisté pour dire qu'un tel règlement relevait plutôt du provincial et du fédéral. On sait que dans la communauté d'origine chinoise, on est particulièrement friand d'ailerons de requin avec un bouillon de soupe.

Lieux géographiques: Montréal, Toronto

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires